Cause Animal !

Le premier site où les animaux ont le droit à la parole.


La chasse en boîte : le trophée de la chasse la plus absurde

Par Raphaël P. le 24/03/2015

Je suis le lion à moitié endormi, face à un fusil qui ne me laisse aucun espoir de vivre.

Le terme de chasse en boîte est assez peu connu en France. A moins d'être tombé dessus par hasard ou de s'être renseigné sur les différents types de chasse, il y a peu de chance que vous soyez au courant de son existence. J'ai d'ailleurs moi-même découvert cette pratique il y a peu dans une émission à la TV.

La chasse en boîte consiste à chasser un animal sauvage, qui aurait en fait été domestiqué par l'homme dans l'unique but de mourir chassé. Très répandus en Afrique du Sud, on y trouve des élevages entiers de lions ainsi que d'autre espèces, qui attendent la mort dans des conditions particulièrement inadaptées à leur mode de vie.

Cette pratique, légale en Afrique du Sud, existe dans l'unique but d'organiser une mise à mort de l'animal par de riches chasseurs qui payent parfois plusieurs dizaines de milliers d'euros pour ramener « vaillamment » la dépouille de l'animal chez eux. Autant dire que l'animal aillant été habitué à l'homme toute sa vie ne comprend pas ce qui lui arrive. Il est relâché une demi-journée dans un grand terrain privé, il est pisté puis tué sans aucune chance de survie. Les fauves sont parfois même sédatés pour être certain qu'ils ne partent pas trop loin et qu'ils n'opposent pas trop de résistance durant la chasse.

La lâcheté de ce procédé transforme l'animal en objet de consommation. Il finit sur le mur d'un riche homme d'affaire venant d’Amérique ou d’Europe qui ornera son salon de son trophée macabre.

L'horreur de la chose mise de côté, l'absurdité de cette pratique est révélée lorsque l'on apprend que 80% des lions sauvages ont disparu en 20 ans et qu'ils ont totalement disparu dans 26 pays pays d'Afrique. Cette chasse peu scrupuleuse n'aide en rien cette espèce en voie de disparition, puisque les élevages de fauves ne se privent pas de capturer de nouveaux lions de temps à autre pour éviter la consanguinité au sein de leur élevage.

En 2014, le nombre de Lion en Afrique du Sud était estimé entre 5000 et 8000, dont plus de 75% étaient élevés en cage pour la chasse.

On peut noter que ce genre de ferme met tout en place pour augmenter ses profits ; ils séparent les petits de leur mère très tôt, pour augmenter la reproduction. Ensuite, ces jeunes fauves sont nourris au biberon et sont mis à la disposition des touristes qui peuvent ainsi les caresser pour quelques billets, ignorant totalement le sort funeste qui leur est réservé.

Les lions ne sont pas les seules victimes de cette chasse pour le moins injuste. En effet, en Afrique il existe aussi des chasses en boîte pour les éléphants, les rhinocéros, les léopards et les buffle, ces cinq animaux formant ce que la chasse appelle les Big Five : les cinq mammifères africains qui rapportent un « trophée » dans le cadre de la chasse. Ce trophée étant la crinière, les défenses, la tête, la peau ou les cornes en fonction de l'animal. La pratique de la chasse en boîte est une dérive de la chasse au Big Five qui est très courante en Afrique.

Si vous êtes sensible au sort de ces lions et à celui des autres animaux qui ne vivent qu'une journée de liberté avant d'être abattus, sachez que ce destin est le même en France pour des milliers de faisans, de perdrix, de canards, de lapins, de sangliers, d'étourneaux, etc. Doit-on avoir plus d'empathie pour les lions ? La mort d'un grand fauve est-elle plus révoltante que celle d'un oiseau français ? Si on prend en compte que les lions sont en voie de disparition, il est certes plus absurde de les chasser. Mais qu'en est-il d'un point de vue éthique ? d'un point de vue moral ? Peut-on vraiment établir un classement des espèces par ordre d'importance ? Faut-il les classer par leur taille ? par leur intelligence ? D'ailleurs, est-ce que les lions sont plus intelligents que les sangliers... ?

Ces questions sont évidemment piégeuses et leur donner une réponse n'est pas évident. La chose à retenir est que l'homme, auto-déclaré « espèce supérieure », devrait réaliser que les animaux doivent être protégés, peu importe leur taille, leur intelligence ou leur apparence.

Ne faut-il pas défendre les plus faibles ?



Articles liés :



Réseaux sociaux
Donnée de la semaine

3

rhinocéros meurent chaque jour, braconnés pour leurs cornes.
Photo de la semaine
Sondage

Etes vous abonné à des chaînes Youtube tenues par une personne végétarienne, végétalienne ou végane ?

Pétition

Interdire l’abattage sans étourdissement des animaux

En savoir plus
Lettre d'information

Soyez averti des nouveautés de notre site directement par e-mail :


Pétition

Interdire l’abattage sans étourdissement des animaux

En savoir plus
Sondage

Etes vous abonné à des chaînes Youtube tenues par une personne végétarienne, végétalienne ou végane ?

Réseaux sociaux
Photo de la semaine
Lettre d'information

Soyez averti des nouveautés de notre site directement par e-mail :

Donnée de la semaine

3

rhinocéros meurent chaque jour, braconnés pour leurs cornes.